Un professionnel rémunéré

Un professionnel rémunéré

> L’avocat > Le coût de l’avocat > Un professionnel rémunéré

Si vous faites appel à un avocat, sauf si vous pouvez bénéficier de l’aide juridictionnelle, vous devrez bien sûr le rémunérer comme tout professionnel. Les honoraires de l’avocat constituent la rémunération du travail qu’il accomplit pour vous.

Les honoraires

Cela comprend notamment la rémunération de prestations intellectuelles telles la rédaction de contrats, de consultations et d’actes de procédure, l’échange de correspondances ; les réunions et entretiens ; la représentation devant les cours et tribunaux et autres instances. Votre avocat consacre aussi une bonne part de son temps à des tâches qui ne sont pas visibles, telles l’étude du dossier, les recherches en doctrine et jurisprudence, ou le travail administratif lié à la gestion du dossier. Si vous considérez que les honoraires de votre avocat sont élevés, ceux-ci ne correspondent pas en réalité à ce qu’il gagne réellement. Seule une petite partie des honoraires (chiffre d’affaires) que vous versez à votre avocat lui revient effectivement.

L’avocat est aussi un entrepreneur

Les cabinets d’avocats sont soumis aux mêmes difficultés que n’importe quelle entreprise libérale ou commerciale, et doivent supporter d’importantes charges (URSSAF, RSI, Impôts, Taxes, Cotisations diverses et variées etc…) en constante augmentation.
Pour développer leurs activités, rester performants, aux fins d’amélioration constante de la qualité de service à la clientèle les avocats doivent aussi réaliser d’importants investissements dans les domaines de l’informatique, la documentation juridique, la formation, la communication, etc…

Le coût de l’intervention
de votre avocat ne peut être tabou

Votre avocat est légalement tenu d’un devoir d’information et de transparence sur ses honoraires, dès votre premier contact avec lui.
Chaque avocat est différent, autant d’avocats, autant de modes et structures d’exercice, autant de personnalités différentes avec chacune leurs compétences, leurs talents, et pourquoi pas leurs défauts… donc autant de coûts, et donc pratiques d’honoraires différentes.

Le coût de l’avocat
ne peut pas être le critère pertinent
de choix de votre avocat

Le bon avocat est d’abord celui qui vous convient en fonction de la nature de vos préoccupations, de la nature et de la difficulté de votre affaire, il est rarement l’avocat le moins cher… Le volume des diligences à accomplir, la qualité des prestations, voire les résultats attendus de votre avocat dépendent aussi d’une bonne compréhension et d’un bon accord sur la juste rémunération de ses services.

Aller à la barre d’outils